signature de la charte du Pcdn

ce dimanche 10 septembre 2017, dans le verger du château de Thozée à Mettet, en présence des autorités locales, les participants au Pcdn de Mettet ont signé leur charte

notre charte était entièrement comestible, nous nous sommes régalés

elle a été réalisée et offerte par le pâtissier Jean-Yves  Wilmot de Mettet; chacun des participants à cette manifestation a pu apprécier son oeuvre

Après le discours et la signature, nous avons également dégusté des fromages et pains locaux arrosés de la bière de l’abbaye de Brogne et du jus de pomme du verger de Thozée

quelques artisans locaux étaient présents ainsi que le juste sel de Mettet

les différents participants du Pcdn ont pu expliquer leurs projets aux visiteurs

 

merci à tous ceux qui ont rendu cette journée possible et à tous les participants ainsi qu’aux visiteurs

Publicités

signature de la charte du PCDN de Mettet le 10 septembre 2017

1. Philosophie du PCDN

Le Plan Communal de Développement de la Nature (PCDN) vise à préserver et améliorer la biodiversité d’une commune sur base d’une étude du réseau écologique, et en faisant appel à la participation citoyenne.

Cette prise en compte du patrimoine naturel local doit nécessairement passer par les acteurs locaux. Tous sont les bienvenus dans un partenariat ouvert : acteurs institutionnels, culturels, sportifs, touristiques, économiques, sociaux, enseignants et tout citoyen désireux d’agir concrètement en faveur de la Nature.

Le PCDN offre un espace de dialogue où après avoir mis ses « préjugés au vestiaire », chacun vient s’exprimer librement, mais de manière constructive, en apportant ses connaissances, ses expertises, si modestes soient-elles.

Chaque commune élabore et développe son propre plan d’action nature, selon les caractéristiques des milieux et des acteurs présents sur son territoire. Des projets très divers peuvent être ainsi menés : vergers, jardins naturels, protection des hirondelles, des batraciens, gestion de plantes invasives, mares, balades nature, éveil à la nature, etc.

Chaque plan contient au moins deux piliers : la concrétisation de projets avec les acteurs concernés et la sensibilisation continue de l’ensemble de la population.

En résumé, le défi du PCDN est de reconnecter l’homme à la nature en ayant pour objectif la gestion effective de la nature sur le territoire communal par les acteurs grâce à leur implication. Cette dynamique s’ancre dans un partenariat solide permettant de placer l’intérêt commun avant les intérêts particuliers pour donner naissance à des projets concrets.

2. Principes du PCDN

En 1992, lors du Sommet de la Terre de Rio, face au constat de perte massive de la biodiversité au niveau mondial, les chefs d’Etats décident d’opter pour un mode de développement plus durable de leurs activités et signent la Convention Mondiale sur la Biodiversité. Suite à cette décision, la Fondation Roi Baudouin lance en 1993 un projet pilote dans 5 communes wallonnes visant la prise en compte de la nature par les citoyens. La démarche porte le nom de « Contrat Biodiversité ».

Cette dynamique volontaire, ayant fait ses preuves, est reprise par la Région Wallonne en 1995 à l’occasion de l’Année Européenne de la Conservation de la Nature et prend le nom de « Plan Communal de Développement de la Nature » (PCDN). Cette même année, la Région Wallonne offre la possibilité à 23 nouvelles communes de promouvoir la nature de cette manière sur leur territoire. Depuis et par vagues successives, 100 communes wallonnes se sont engagées dans cette dynamique. A ce jour, 92 d’entre elles sont actives.

La nouvelle politique mise en place part du constat que la protection de la nature « extraordinaire » ne suffisait plus à préserver la biodiversité. Il fallait donc également se préoccuper de la nature « ordinaire ». Le défi étant de faire coexister sur un même territoire les activités humaines et la biodiversité.

La mise en œuvre d’un PCDN n’est donc pas seulement liée au partenariat citoyen mais elle se base également sur l’étude objective du patrimoine naturel de la commune.

Ce travail est réalisé par un bureau d’étude spécialisé, Faune et Biotopes. Il consiste en un état des lieux des différents milieux naturels présents et il décrit la manière dont ils se structurent pour former le « réseau écologique » ou le « maillage » utilisé par les différentes espèces (faune, flore) pour circuler (vivre, manger, se reproduire).

Plus ce réseau est dense, plus les espèces peuvent circuler sans contraintes. Au terme de son étude, « Faune et 3

Biotopes » propose des pistes pour améliorer ou restaurer ce réseau.

Le réseau humain (constitué par le partenariat citoyens-commune) peut ainsi se baser sur ces recommandations objectives pour élaborer et mettre en œuvre un plan d’actions « nature » qui améliorera le réseau écologique.

3. Motivation de la commune de Mettet

L’élaboration d’un PCDN à Mettet est la meilleure manière de coordonner et de faire connaître toute une série d’actions déjà en cours sur la commune (Comble et clochers, fauchage tardif, inventaire des arbres remarquables, protection des haies, adhésion aux Contrats de rivière, lutte contre les invasives, organisation de la journée de l’arbre, etc.) mais également d’encourager l’implication des citoyens.

De plus, la commune de Mettet est un grand territoire rural en constante évolution à cause de l’arrivée de nouvelles entreprises et de grandes surfaces, du développement du circuit, de l’agriculture, du tourisme, etc.. Il était important que la Commune s’inscrive également dans un programme coordonné d’actions visant à protéger et à encourager la biodiversité dans tous ses états.

Le PCDN est une fiche projet du PCDR (Plan Communale de Développement Rural) depuis 2008.

mind mapping pcdn
cette cérémonie se passe au château de Thozée pendant les journées du patrimoine
plantation de la haie de façade du verger conservatoire

plantation de la haie de façade du verger conservatoire

lieu:

rue Belle Vue à Biesme

date:

17 mars de 10 h à 16h

activité:

plantation de la haie de façade du verger

cette haie est composée d’essences indigènes en mélange

particularité de la journée:

cette journée s’inscrit dans le projet du PCDN de Mettet et de l’émission RTBF le printemps grandeur nature; une équipe viendra faire quelques prises de vue de la plantation

cette activité est ouverte à tous gratuitement

prévoir des chaussures de travail ou des bottes et des gants